Quand les syllogismes et les sophismes sont rois…

Je broie du noir ces jours-ci. La température et la saison n’aident pas. Ce que je lis dans les journaux et dans Internet sur le Renouveau pédagogique n’aide pas. Les déclarations publiques non plus. Celles de nos politiciens, celles de nos experts, celles de ceux qui pensent qu’ils sont des experts, celles des citoyens bien-pensants qui s’expriment dans les journaux, sur les blogues, sur les lignes ouvertes et dans les vox-pop me dépriment.

Je broie du noir ces jours-ci. La température et la saison n’aident pas. Ce que je lis dans les journaux et dans Internet sur le Renouveau pédagogique n’aide pas. Les déclarations publiques non plus. Celles de nos politiciens, celles de nos experts, celles de ceux qui pensent qu’ils sont des experts, celles des citoyens bien-pensants qui s’expriment dans les journaux, sur les blogues, sur les lignes ouvertes et dans les vox-pop me dépriment.

J’en ai assez de lire des sound bites, des demis-vérités, des arguments vagues, d’entendre l’appel à LA science, l’indignation populiste, du lançage de noms ( qui est souvent moins gracieux que le lançage de nains !!! ), des syllogismes paradoxaux et des sophismes en cascade.

Quand il est plus important de prouver à l’autre qu’il a tort pour pouvoir mieux imposer son idée, quand l’obstination stérile prend le dessus sur l’argumentation et le débat authentique, quand les insultes subtiles essaient de se faire passer pour du jugement critique, quand on insinue que ce sont des fonctionnaires qui sont les auteurs des programmes alors que ce sont des enseignants et des conseillers pédagogiques qui l’ont fait, sous le regard critiques d’universitaires pas du tout complaisants, quand on est rendu à traiter les gens de bonne foi de Béni Oui Oui, moi, je débarque !

Je réclame donc ici un moratoire sur le Renouveau… pas seulement celui en éducation… le Renouveau tout court… Le renouveau des idées. Le renouveau de la forme ET du fond.

Je demande à Robert Lepage de cesser de séduire le monde avec ses idées originales, de remballer ses costumes et ses projecteurs multimédias et de revenir à Québec faire du théâtre conventionnel, de bonne qualité, de s’en tenir à un répertoire classique, dirigé, joué et encadré de façon classique.. de faire du théâtre de la BONNE façon quoi.

Je demande à Guy Laliberté de descendre tous les chapiteaux du Cirque du soleil à travers la planète et de ramener tout son monde au Québec. Les acrobates pourront être réinsérés pour enfin être profitables à la société. Comme ils sont très agiles, on pourra en faire des laveurs de vitres.. C’est bien plus profitable pour la collectivité de laver les vitres de la tour de la bourse, attaché à un fil plutôt que de faire des pirouettes inutiles au bout d’un fil. Les vitres propres permettront aux courtiers qui travaillent dans l’immeuble de voir plus loin et de prévenir tout péril pour notre économie.

Je demande à Sylvain Rivière, écrivain, poète, dramaturge et conteur, publié dans plusieurs pays de la francophonie, d’arrêter de contaminer les jeunes avec ses romans qui les incitent à croire en eux-mêmes. Il y a des outils pour mesurer les capacités des jeunes. La mesure c’est bien plus précis que croire en soi pour découvrir qui on est. Il faut aussi qu’il arrête de dire que lui, enfant, il n’aimait pas le français, qu’il n’était pas bon en français et que sa langue il en fait l’apprentissage au quotidien. La langue, c’est un outil et un outil pour BIEN s’en servir, il faut qu’on apprenne par coeur le manuel d’instruction. Tout le monde sait ça !

Je demande à Hugo Bonneville, chanteur, compositeur et interprète d’arrêter de chanter. Hugo a une très belle voix et c’est justement ça le problème. Il risque d’être une sirène pour nos cerveaux influençables. Hugo a une expérience dans le monde des affaires. Je lui demande de retourner au bercail. Il sera bien plus utile à la société.

A-t-on idée de créer aussi ! Quelle pure perte de temps !

Je demande à Lucie et André Chagnon de mettre fin à leur fondation, à leurs activités philanthropiques. Vous dépensez votre argent inutilement ! Ça ne sert à rien de dépenser pour les démunis. Investissez plutôt à la bourse. Un actionnaire content c’est bien mieux qu’un assisté social ingrat. Et puis, deux c’est mieux.

Je demande la fermeture immédiate de l’Accueil Bonneau, de la Maison du Père. Je demande au de prendre le Bon Dieu dans la rue et de le remettre à sa place dans les églises. Il faut arrêter de soutenir le parasitisme, les faibles. On doit emprisonner ces gens qui ne savent pas se servir de leur volonté ! Et s’ils résistent à leur incarcération, qu’on utilise le pistolet Taser pour les maîtriser ! Et tant qu’à faire, qu’on permette aux citoyens d’en faire l’achat pour qu’ils puissent se défendre de la racaille. Pour les cas moins lourds, on pourra les rééduquer et leur apprendre à accepter des enveloppes pleines d’argent au lieu de quêter lorsqu’ils seront dans le besoin. C’est bien plus payant et, très probablement, que ça les mettra à l’abri de toute poursuite judiciaire.

Je demande l’arrêt immédiat de toutes les commissions d’enquête, de toutes les consultations populaires. Au Québec il faut agir et cesser de tout le temps réfléchir. La réflexion c’est une pure perte de temps. Il faut obéir à ceux qui nous gouvernent, c’est bien plus simple. Dans les forces armées, on a compris ça depuis longtemps !

Je demande que cessent immédiatement les activités du mouvement Journée sans achat, car ce genre d’initiative crée ombrage au Black Friday cette merveilleuse tradition qui permet à chaque consommateur de consommer encore plus. C’est important de dépenser beaucoup d’argent dans le temps des fêtes. C’est ça l’esprit des fêtes ! Il est faux de prétendre que la modération a bien meilleur goût, tout ce que la modération réussit à faire c’est de ralentir notre économie. On ne voudrait tout de même pas remplacer le Black Friday par un autre Black Monday !

Ah et puis, tant qu’à y être, je demande que la pièce Le Rhinocéros d’Eugène Ionesco soit finalement reconnue pour ce qu’elle est réellement…. une prophétie sociale. Que ses principes soient pris au pied de la lettre et appliqués à la grandeur du Québec.

Il est temps qu’on cesse d’être des êtres uniques. Il faut qu’on devienne des individus performants dans un cadre bien structuré.

Je ne désire plus….
je n’espère plus…
je ne souhaite plus…
Je ne demande plus..
j’exige… l’uniformité et LA CONFORMITÉ !

J’arrête ici. J’ai mal à la tête. J’ai une bosse qui commence à me pousser dans le front. Je crois que je délire. Si j’avais encore un médecin de famille, j’irais consulter.

Je ne suis pas habitué au cynisme.. mais là j’ai fait une crise Je m’en excuse auprès de mes lecteurs :-)

En attendant je vais écouter ceci :

Ouvre grand le livre
(Les paroles sont de Sylvain Rivière et la musique est de H. Bonneville et Andrée-A.Tremblay)

 

Ce contenu a été publié dans États d'âme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>